RSS
RSS


Okamoto Akira • Play without rules
 :: Portraits-robots :: Carte d’identité :: Déclarés non-coupables

Police detective
avatar
Race/Aspiration : Gardien de la paix
Emploi/Études : Policier
Date d'inscription : 24/10/2018
Messages postés : 29
Avatar : Lee Tae yong
Mer 24 Oct - 21:26
Okamoto Akira
ft. Lee Tae Yong [NCT]

• Groupe : Enquêteur

• Rang : Police détective  

• Niveau : Novice pour le moment. Enfin ce n'est qu'un question de temps avant de passé au niveau supérieur

• Date de naissance : Je suis né le jour le plus pourri de l'année le 14 février en 1994. J'ai donc 24 ans si vous êtes doué en calcule


• Nationalité : Japonnais pur souche, même si ne on dirait pas

• Profession / études : Ancien Idol, je suis maintenant policier. Oui je sais je n'ai pas la tête de l'emploi

• Etat civil : Célibataire, les chaines ce n'est pas pour moi

• Lieu d'habitation : Namba, même si je fais souvent la navette entre Tokyo & Osaka. C'est là-bas que j'ai posé mes valise il y a quelque mois

• Situation financière : Je n'ai pas à me plaindre, je suis plutôt aisé
Caractère

« C'est une grande erreur, que faire une confiance illimitée en la méchanceté des hommes : Il est rare qu'ils fassent tout le mal qu'ils pourraient » - Henry de Montherlant Si le diable aurait du avoir un acolyte il porterait le nom d'Okamoto Akira, cet homme ne connaît que la manipulation pour arriver a ses fins et si seulement cela pouvait être son seul vice... Pour atteindre ce qu'il veut il a rayer de son esprit tout sentiments qui pourraient le faire renoncer, enfin ça c'est ce qu'il laisse croire. Le respect des règles ? Oubliez tout de suite, il en éprouve aucune à quoi bon ? Le monde est pourri et seul les plus pourris s'en sortent selon lui. Tous les bons sentiments, ils ne les supportent pas, ils ne sont que le reflet de l'hypocrisie humaine et le pire de tous, c'est l'amour. L'amour n'existe pas ce n'est qu'une excuse pour les autres pour assouvir leur pulsion, c'est un sentiment illusoire pour permettre à deux personnes de finir ensemble et se reproduire pour faire perdurer leur ADN. Quand bien même il ressentirait des sentiments pour quelque chose ou même quelqu'un, il sait très bien le cacher, mais n'oublier pas tout sentiment est une faiblesse quel qu'il soit il est le bâton tendu pour se faire battre. Les personnes qui pourraient voir l'homme derrière le monstre qu'il est devenu ce compte sur les doits d'une seule main. Méfiez-vous plus que tout de cet homme au sourire d'ange... Car Lucifer était un ange avant de devenir un démon.

Les petit plus à savoir :

• Cacher ses faiblesses derrière une carapace et un sourire est mieux que de laisser rentrer dans votre carapace les autres, pour vous briser plus que vous ne l'êtes. Car oui malgré ses grands airs Akira garde enfoui en lui une grande vulnérabilité que peu de personne connaissent. Il ne laisse cette partie de sa personnalité sortir que quand la confiance est là. Il se montre comme il était avant.... Un garçon souriant, blagueur... À qui la vie n'avait pas tout prit. La peur d'être à nouveau brisé lui a fait ériger une carapace autour de lui. Il ne demande pas à être compris. Ce choix est votre, mais ne venez pas vous plaindre de le voir un jour vous sourire comme l'enfant insouciant qu'il était et le lendemain redevenir ce personnage froid qu'il s'est créé pour survivre à ses propres démons.

• La passion du jeu, pour beaucoup cela est une addiction mauvaise qui vous bouffe petit à petit chaque jour, pour cet homme, c'est l'inverse s'il ne joue pas, il se fait bouffer par ses propres démons. Poussant le jeu toujours plus loin faisant fi des règle qu'on lui impose, il préfère vivre selon ses règles et non celles des autres, il n'aime pas que l'on se mette sur son chemin et n'hésite aucunement à écraser ceux qui enfreint ses règles. Si vous entré dans sa bulle attendez vous a ce que vos limites soit poussé à l’extrême tout ça pour l'amour du jeu.

Joueur • Bagarreur • Têtu • Manipulateur • Calculateur • Égoïste • Beau parleur • Curieux • Sans gène • Brute • No Limite • Provocateur • Secret

Ce jeune homme est un paradoxe vivant. Il vit souvent en contradiction avec ses propres convictions. Arriverez-vous à le suivre dans sa folie ?

Aspiration

✘ Gardien de la paix ✘
➤ Sang froid & Maîtrise de soi dans les moments critiques
➤ Matraque de service
➤ Intimidant

➤ Anecdotes :
Il a été élevé part une sorcière de ses 7 ans jusqu'à ses 17 ans.Son corps est couvert de cicatricesIl a des problèmes de comportement et ne respecte que très peu les règles qu'on lui imposeIl parle pendant son sommeil et fait beaucoup de cauchemarsIl ne laisse personne le toucher, sauf son accordIl fume un peu tropIl est un peu trop intelligent pour son propre bienIl était rappeur dans un groupe d'idolIl a été abuser depuis ses 14 ans, mais n'en montrait rien à personneIl a été porter disparu pendant un an personne n'a jamais réussi à lui faire dire ce qu'il s'était passerIl est rester 24h seul avec le corps inerte de sa sœur sous les yeuxIl à développer un certain trouble de l'attachementIl a beaucoup de mal à discerner le bien du mal.Il a une mémoire eidétiqueIl ne supporte pas les alcool fortIl fait croire à qui veux l'entendre qu'il a oublié une partie de ce qu'il a subi pendant un an (ce qui n'est pas le cas)Il a réussi avec brio ses étude de policier en mentant aussi sur son état mental, il est un menteur hors pair quand il est question de ses pensées ou sentiments

Histoire


L'enfance est un cadeau précieux que peu peuvent apprécier à sa juste valeur : L'enfance doit rester un monde où la perversion du monde adulte n'a pas sa place. Où l'inconscience doit être reine sans ce préoccupé des vices et autre désillusion hypocrite du monde des rêves brisé. Akira n'a pas eu la chance de vivre dans ce monde illusoire de l'enfance, des parents que la faucheuse a gracieusement invité après un accident de voiture l'a privé de la joie de voir ses parents le félicité pour la perte de sa première dent. Mais heureusement, la vie n'a pas été totalement chienne avec lui, elle lui a laissé quelque chose, quelqu'un à qui s'accrocher : Akemi. Elle était de cinq ans plus âgé que son petit frère, quand leurs parents sont décéder elle avait douze ans. Elle est très vite devenue le repère d'un petit garçon de sept ans, qui ne comprenait pas pourquoi ses parents ne revenaient pas. Très vite, ce furent eux dans leur bulle. Akemi avait créé cette bulle de protection pour Akira, devenant mère louve avant qu'elle-même ne comprenne vraiment ce que la perte de leurs parents impliquait.

Personnes, personnes n'était venu pour eux. Tous avaient été désolés, tous avaient été compatissants, mais personne ne voulait d'eux. Très vite, il fut décidé qu'ils seraient placés, les enfants avaient eux peur d'être séparé et le plus jeune s'accrochait à sa sœur comme si sa vie en dépendait, pleurait si on osait le séparer de celle qui restait maintenant encore sa seule famille. Durant quelques mois, ils furent ballottés de famille en famille, sans jamais trouver leur place. Akemi était le problème qu'ils disaient, Akira était un petit garçon perdu. Il avait du mal à comprendre pourquoi il n'avait plus le droit à ceci ou cela. Il était un petit garçon très intelligent peut-être même trop pour son bien, mais pour ne pas sombrer trop vite dans le monde adulte, il avait pris des habitude de petit garçon. Comme dormir avec sa sœur, sœur qui le protégeait des monstre sous son lit. Mais les gens n'arrivaient pas à comprendre ça, il ne comprenait pas pourquoi Akemi cédait si facilement au petit garçon, pourquoi elle n'hésitait pas à tapé du poing sur la table pour lui. Ne comprenaient-ils pas ? Ils n'étaient plus que deux...

Mais la roue tourne. Une nouvelle fois les enfants Okamoto, c'était fait viré d'une famille, on leur avait fait comprendre que si cette fois ça ne fonctionnait pas, ils seraient séparés. La nouvelle leur avait fait peur et Akemi ne pouvait se résoudre à cela. Si elle était devenue le pilier d'Akira, lui était son monde, son trésor à protégé du monde fou qui les entouraient... Akemi avait fait la promesse que cette fois il essaierait ils essayeraient vraiment de s'adapter. Ils ne supporteraient pas d'être séparé. Kato Mizuki, une belle jeune femme qui approchait à petit pas de la trentaine. Akira avait d'abord été ébloui par la douceur et la beauté de la femme chez qui il allait désormais vivre. Akemi elle était tout de même méfiante ne dit-on pas « trop beau » pour être vrai ? Malgré la méfiance de la petite fille, Mizuki ne s'énervait pas les laissaient aller à leur rythme ce que beaucoup d'autre famille d’accueil n'avait pas su faire. Elle s’adaptait à Akira et au besoin d'Akemi. Finalement, après quelque temps, les deux enfants s'étaient souri, il avait enfin trouvé un endroit où rester... Un endroit qu'ils pourraient de nouveau appeler maison.

Mizuki était adorable avec les enfants, au point que le petit Akira en vint à l'appeler mère. Cela avait surpris tout le monde, mais la jeune femme ne s'en formalisa pas plus que cela et laissa l'enfant faire. Akemi était simplement heureux de voir cette femme prendre soin d'eux et leurs donner tout l'amour dont ils avaient besoin sans complexe. Un jour, la petite fille si méfiante en regardant sa mère d'adoption lire avec son frère s'était simplement dit qu'il fallait maintenant baisser la garde, qu'il était temps de vivre tout simplement. Si elle avait su.. Elle ne serait pas autant, attaché. Si elle avait su elle aurait emmené Akira loin.

La fin de la petite enfance est un pas de plus dans le monde des adultes est un pas plus effrayant qu'il ne devrait l'être : Grandir, les membres qui s'allongent la voix qui mûrit et surtout les rêves qui commences à prendre forme dans les esprits. Akira avait grandi, il était un beau jeune homme de quatorze ans. Il était jeune idole doué en danse et pour l'écriture, il avait vite été repérer et s'épanouissait totalement dans cet univers de stars et paillette. Pour dire la vérité, il ne voulait pas en faire son métier, bien au contraire. Akira aspirait à devenir écrivain. L'écriture était son exutoire, mais pour faire plaisir à sa sœur qui trouvait qu'il avait déjà beaucoup de talent pour son âge, à douze ans, il avait entamé une formation dans une des plus grandes agences de Tokyo. Akemi avait été ravi, bien qu'au début elle avait eu peur de contraindre son frère elle n'avait pu que constater qu'au final le petit garçon insouciant s'épanouissait dans cet univers qu'il disait pourtant détester. La grande sœur âgée de dix-neuf ans continuait comme toujours de veiller sur son petit frère tout en continuant ses études

La vie nous offre souvent de bonnes opportunités, se fut le cas pour Akemi. La jeune femme avait reçu une bourse pour une bonne école de police. Oui, la jeune femme voulait trouver sa voie dans la protection des autres et il faut dire que son petit frère n'était pas étranger à cela. Mais avec sa bourse elle du quitté le foyer qu'elle avait chéri ces dernières années. Mais elle partie le cœur léger avec la certitude que Mizuki, s'occuperait de son précieux trésor. Au début, Akemi parlait beaucoup par téléphone avec Akira et Mizuki, mais très vite la jeune femme n'eut plus de nouvelle de son frère. Mizuki lui disait qu'Akira était très occuper et quand le futur policier voyait son frère à la télé des cernes énorme. Akira aimait son groupe d'idole, mais elle espérait qu'il ne se tuait pas à la tâche... Si seulement elle savait.

Après le départ de sa sœur, Akira avait l’excellente nouvelle de tourner un nouveau clip et qu'il serait le sujet de celui-ci. Le clip parlait des amours adolescent sujet qui l'amusait particulièrement. Le thème était bateau, une salle de classe un garçon amoureux et un baisé à la fin. Le tournage s'était parfaitement bien passé, il avait pris plaisir à tourner ce clip et était presser de montrer le résulta à celle qu'il appelait désormais mère et sa sœur.

Tout aurait dû être parfait, il avait fait envoyer la copie du rendu final à Akemi et il en avait fait de même pour sa mère d'adoption. Il aurait voulu qu'ils le regardent tous ensemble, mais hélas, il dû aller à l'étranger quelques jours pour un shooting. À son retour à la maison était dans un bordel sans nom, avait chercher Mizuki, mais cette dernière ne répondais pas. Il avait  réussi à la trouver dans sa chambre, sur son lit... Il s'était approché d'elle, mais pour une fois quelque chose lui disait que ce n'était pas une bonne idée. Il l'avait appelé, il avait posé une main sur son épaule et sans qu'il ne comprenne rien, Mizuki l'avait attraper et plaquer contre le lit avec une force qu'il ne lui connaissait pas. Il essaya de se relever, mais elle ne le laissa pas faire. Et la il comprit, il comprit quand le regard remplis d'une pure folie croisa son regard effrayer. La douce Mizuki n'était plus, un flot de mots incohérent sortait de sa bouche, affirmant qu'il lui appartenait, qu'il n'avait pas le droit d'aller vers une autre. L’incompréhension était peinte sur son visage jusqu'à ce que son regard tombe sur l'écran télé de sa chambre, l'écran était figé sur la scène où il avait embrassé sa partenaire. Il se tourna pour essayer de comprendre, mais des lèvres se posèrent sur les siennes le plongeant un peu plus dans les abîmes les plus complet pour essayer de comprendre. Akira se souviendra toujours de ce qu'elle lui crachait au visage alors qu'il essayait de l’empêcher de laisser les mains de cette femme qui lui était désormais étrangère le toucher « Tu es à moi Akira, mon Akira » ou encore « Je vais te montrer que personne ne peu t'aimer plus que moi Akira » « Tu n'aurais pas dû la laisser toucher tes lèvres elle sont miennes » Tout un tas de mots et de geste que le jeune garçon de quatorze ans ne comprit que trop tard. Qu'il ne comprit alors que plus rien ne séparait son corps, de celui de Mizuki...

Akira n'avait rien dit, le lendemain, la seule preuve fut sa nudité. Mizuki se comporta comme ci de rien était. Il voulait Akemi, il avait besoin d'elle. Cette dernière appela, mais il n'avait pas pu répondre. Une menace silencieuse dans le regard de celle qu'il avait appelé mère, le mit au défi de raconter à sa sœur quoi que ce soit. Il avait simplement soupiré, il ne pouvait décrocher. Il savait que s'il le faisait, il craquerait et raconterait tout..

L'enfer, une illusion que les vivant appel la vie, le paradis une réalité vécu par les mort : Et Akira n'avait rien dit pendant longtemps, peut-être un peu trop longtemps. Après cette nuit à ses quatorze ans, eue en eu plusieurs autres. Plusieurs autres fois où Mizuki le fit siens alors qu'il lui demandait d'arrêter. Il aurait pu partir, il aurait pu tout dire. Mais, avec les mois, les années Mizuki avaient su lui montré que s'il partait. Il risquait d'arriver des chose à sa seule véritable famille. Alors Akira, c'était tut, il continuait de sourire aux yeux de tous. Être une idole parfaite aux yeux de tous, et même Akemi n'y a vu que du feu. Il cachait son mal-être derrière sa carrière, ses seuls moments de répit était quand il paraît en tourner ou ailleurs pendant quelque temps pour des shooting photo. Mais, a chaque fois qu'Akira revenait Mizuki recommençais ses crises et Akira essayais de se débattre en vain dans la peur qu'il arriverait quelque chose à Akemi s'il disait quelque chose ou essayait de s'enfuir.

Il avait maintenant dix-sept ans, les abus de Mizuki, les efforts surhumains qu'il mettait en œuvre pour le cacher à Akemi et a son boulot et en cours. Tout ça commençait à avoir raison de lui mentalement et physiquement. Un jour, alors qu'il était en pleine répétition avec son groupe, Akira sombra dans le noir le plus total.  Quand il avait rouvert les yeux ce jour-là, il était à l’hôpital. À ses côtés Akemi furieux, elle le prit dans ses bras avant de l'insulté de lui dire qu'il en faisait trop. Que ce n'était pas parce qu'il était une idole qu'il devait se bousiller la santé. Et finalement, c'est sous le flot de reproches de son pilier, celle pour qui il avait tenu tout ce temps qu'il craqua. Il lui raconta tout de a à z sans omettre le moindre détail. Les sentiments d'Akemi à ce moment-là étaient totalement indescriptibles, comment avait-elle pu ne rien voir ? Les peu de fois où elle arrivait a le voir elle pensait juste que son état de fatigue était dû au surmenage, les cours et le boulot. Pendant trois longues années, elle n'avait pas vu. La future policière avait décidé d'agir d'enlever Akira à cette femme qui avait fait plus de mal que de bien.

Elle avait appelé les gens qu'il fallait, pour qu'Akira soit sous protection, éloigné la presse qui était déjà en bas de l’hôpital pour savoir l'état de santé de l'idole. Et surtout elle devait empêcher Mizuki d'approcher si ce n'est pour être arrêté. Il avait informé son manager qu'il serait absent quelques jours, mais qu'il lui donnerait des nouvelle tout les deux jours. Akemi et Akira avaient été mis sous protection policière le temps que Mizuki soient en arrêt. Malheureusement, les jours passèrent et aucune trace de la jeune femme, elle s'était volatilisé. Akemi avait vraiment tout fait pour protéger Akira, vraiment tout. Mais il ne sert à rien de protéger une personne de la folie d'une autre, quand on ne connaît pas la profondeur et la noirceur de ses idées.

Akira était dans l'appartement protégé qu'il partageait avec sa sœur. Son manager passait de temps en temps pour avoir des nouvelles de son poulain et enregistré des petite vidéo pour les fans, mentant en disant qu'il était simplement malade et qu'il se reposait. Souriant juste en promettant qu'il reviendra tes vite. Il aurait tellement pouvoir tenir cette simple promesse. Mais ce jour-là, il ne devait voir personne. Akemi ne revenait que plus tard dans la soirée, donc quand il entendit des coup a la porte, il sut que ce n'était pas normal, d'une voix mal assuré, il avait demandé qui était la, mais aucune réponse n'avait été formuler. Akira avait sauté sur son téléphone dans une tentative désespéré d'appeler quelqu'un, mais le bruit de la porte éclaté et cette...chose qui entra dans son champ de vision l'en empercha et ce fut le noir total.

Quand Akira reprit connaissance, il sentit un métal froid autour de ses poignets. Son regard allait de droite à gauche pour essayer de se repérer, mais hélas rien ne pouvait le renseigner sur l'endroit où il pouvait être. Il commença à hurler appeler à l'aide et un petit rire lui répondit. Il avait déjà entendu ce rire et plus d'une fois d'ailleurs, mais l'apparence de ce qui était devant lui ne ressemblait en rien à ce qu'il avait vu avant. Une créature de cauchemars, c'est tout ce qu'elle était. Akira hurla encore plus, il voulait sortir d'ici, il voulait échapper à ce monstre. Alors qu'il se calmait son regard fut de nouveau attirer à l'endroit où était cette chose, mais à la place se trouvait Mizuki, un sourire féroce sur le visage. Elle ouvrit la bouche, un nouveau flot de choses incohérentes sortirent de sa bouche. Son vrai visage ? Cette chose ? Elle lui expliqua beaucoup de choses et si peu à la fois. Juste qu'elle était une sorcière, une goule tout particulièrement ce qui expliquait selon elle son apparence. Elle essaya de le rassurer pour lui dire qu'elle ne le mangerait pas. Mais elle avait été blessée de sa fuite, blessée qu'il se cache d'elle. Elle qui lui donnait tant d'amour qui l'aimait tellement.

La façon dont elle parlait de lui, la façon dont elle le regardait lui donnait la nausée. Lui dire que depuis qu'elle l'avait vu, elle avait su qu'il était pour elle à elle. Cette folie qu'il voyait dans le regard de cette femme qu'il avait vu comme une mère puis comme une détraquée et maintenant... Un monstre simplement. Il pensa à Akemi, il espérait qu'elle le retrouverait rapidement, il avait peur, le jeune homme de dix-sept ans était totalement effrayer par cette femme, qui le regardait d'une manière tellement... Horrible. Cette gourmandise, la luxure qu'il voyait apparaître quand le regard fou de cette femme sur lui.. Oui, il fallait qu'Akemi le trouve, cette fois il ne tiendrait pas tout seul.

Plonger dans les ténèbres depuis un certains temps, il est rare que l'on arrive à apprécier la lumière d'une main tendue : Un an...Une année qu'Akemi cherchait le moindre indice. Il a un an elle était rentré avait découvert le corps du policier qui surveillait leur apparemment. Un an qu'il n'y avait plus aucune trace d'Akira. Mizuki l'avait emmener, et la jeune femme maintenant policière se tuais à petit feu de retrouver son petit frère de maintenant dix-huit ans s'il était toujours en vie. Oui, elle craignait que dans sa folie son ancienne mère d'adoption n'ai pas commis l’irréparable. Comment avaient-ils été trouvés ? Ce qu'elle avait pu savoir s'était un policier chargé de la protection d'Akira qui avait vendu la mèche. La protection d'une Idole ne servait à rien selon lui et il avait, parlé avec une femme qui s'était avérer être Mizuki. Dire qu'Akemi était entrer dans une rage folle était un euphémisme, elle en voulait à cet homme, mais encore plus a elle-même de ne pas avoir pu protéger son petit frère.  Mais en un an elle avait tout fait, l'affaire s'était même médiatisé, les fans les amis d'Akira et bien d'autre personnes avaient aider et aidait encore espérant eux aussi que le jeune homme rentre saint et sauf. Et il avait les autres, ceux qui le pensaient déjà mort depuis longtemps. Mais Akemi gardait espoir, elle avait l'espoir fou que dans son amour dérisoire de déséquilibré Mizuki aimait assez Akira pour ne pas le tuer... Oui, elle l'espérait.

Akira lui était malheureusement vivant. Malheureusement selon lui. Pendant toute cette année, le jeune homme avait subi des choses que même dans ses cauchemars, il n'aurait jamais imaginé subir. Il avait vu des choses que sa mémoire eidétique ne pourra jamais oublier. Il avait espéré que Mizuki le tue, et plus d'une fois, il avait essayé, mais la sorcière ne l'avais jamais laisser s'en aller dans tous les sens du terme. Preuve de toutes ses tentatives d'évasion et autre tentative de suicide les chaîne à chacune de ses extrémités. Il avait depuis longtemps perdu l'espoir qu'Akemi vienne le chercher, il avait abandonné depuis longtemps l'idée même de s'en sortir un jour. Son corps était parsemé de cicatrice, certaine qui datait du jour même d'autre plus ancienne, d'autre plus ressente. Seul son visage avait été épargné. La raison ? Mizuki lui disait que son visage était une œuvre d'art. Il avait depuis un moment maintenant arrêté d'essayer de la comprendre, même quand elle avait invité d'autre congénère pour partager son sextoy vivant, alors qu'elle disait ne vouloir le partager avec personne. Il n'était plus qu'un jouet un trophée.  Les cicatrices, son le résulta de petit plaisir que la goule s'offrait en abusant de lui, se délectant du sang qui coulait le long de ce corps qui était sien. Plus il suppliait d'arrêter plus elle était satisfaite, plus elle coupait en profondeur. Il ne comprenait plus cette femme, elle disait l'aimer, mais lui faisait subir une torture que seule la mort pourrait soulager.

Akemi eu un fin sourire sur son visage. Enfin ! Enfin un signe en un an, une putain de piste. Une femme avait appelé, elle venait d'un petit village dans les montagnes au sud du pays. Elle disait avoir vu une jeune femme qui répondait à la description de Mizuki, elle avait une adresse. Elle avait laissé une note à un collègue de confiance pour dire que si dans deux jours elle n'était pas de retour dans quarante-huit heure, il fallait venir a l'adresse indiquer avec des renforts. Elle savait qui aller seule n'était pas spécialement la meilleure des idées. Mais elle ne pouvait attendre le montage d'une équipe d'urgence était trop long. Akira, il fallait qu'elle sache s'il était sauf, s'il était en vie. Après une bonne demi-journée, elle s'était rendu dans ce petit village et avait rencontrer la femme qui l'avait appeler. Selon elle Mizuki ne sortait que quand s'était nécessaire et si elle l'avait reconnu, c'est juste parce que quelque jour avant ils avaient refait un spot téléviser avec Akira et Mizuki. Akemi l'en remercia avant d'aller seule affronter Mizuki douce erreur.

La maison était isolée, Akemi se fit même la réflexion morbide que si quelqu'un hurlait ici, personne n'habitait assez prêt pour pouvoir l'entendre. Cette pensée lui fit froid dans le dos en imaginant Akira l'appeler a l'aide, mais elle qui n'entends rien. Elle ne s'était pas permise plus de mauvaise pensée et d'un pas décidé elle s'approcha regardant par la fenêtre, mais il n'y avait pas âme qui vit. Elle allait fouiller un peu plus loin quand un cri se fit entendre, cette voix, elle l'aurait reconnu entre mille : Akira. Ce cri la glaça un instant et sans plus de cérémonie, elle pénétra dans la demeure en cassant une vitre. Elle aurait pu chercher longtemps si un autre cri ne s'était pas fait entendre. Elle se précipita dans la pièce d'où provenait le cri et rien n'aurait pu la préparer à la vision d'horreur qui s'était présenter à ses yeux.

Une créature qui ne semblait pas humaine, touchait sans aucune gêne le corps meurtri de plusieurs plaies d'Akira. Ce dernier leva les yeux sur elle et son regard passa par plusieurs émotions, la principal était l’incrédulité avant de prononcer son nom comme pour se convaincre que c'était réel. Une arme a la main, les larmes montèrent aux yeux de la jeune policière, comment pouvait-on infliger ça à quelqu'un ? Comment pouvait-on... Elle secoua la tête comme pour essayer de reprendre contenant quand le monstre d'y a quelque instant dévoila un tout autre visage, celui de celle qui les avait élever. Mizuki profita de la surprise pour attaquer la jeune femme, très vite Akemi fut en difficulté sous les cris d'Akira qui supplia la sorcière de laisser sa sœur tranquille, qu'il fera tout ce qu'elle voudra. Akemi réussit à blesser la sorcière, mais rien de bien méchant et Mizuki l’assomma.

À son réveille Akemi était attacher en face de son frère, ce dernier la regardait les larmes aux yeux, Akemi avaient les yeux baigner de larmes, son petit frère était vivant... Il était vivant et c'était tout ce qui lui importait. Ils était attaché et une ombre dans le coin de la pièce l'attira : Mizuki. La femme avait un sourire mauvais collé au visage. Elle inonda la policière de compliment de reproche sur le temps qu'elle avait mis a retrouver Akira. Qu'elle était flatter d'avoir été retrouvé, mais qu'elle était déçu du temps qu'elle avait mis, que ce temps mis était la preuve qu'elle aimait moins Akira qu'elle. Preuve qu'Akemi n'avait pas bien cherchée. Elle continua un long moment ainsi avant que la sœur du jeune homme ne se mette a rire, rire qui se rapprochait de celui d'une personne ayant perdu l'esprit. Quand elle se calma sous le regard incrédule de son frère, la demoiselle regarda la goule avec dégoût.  Akemi lui cracha sa haine, que ce n'était pas de l'amour ce qu'elle avait infligé à Akira, s'était simplement de la folie que le tuer à petit feu n'était pas aimer Akira. Elle continua un long moment, Mizuki était étonnamment calme devant tout ce flot rage trop longtemps contenu. Akemi s'en voulait de ne pas avoir vu ce qu'Akira supportait depuis ses quatorze ans, elle s'en voulait de ne pas avoir pu empêcher son petit frère de supporter cette année de torture.  Mizuki rit à son tour avant de venir embrasser Akira avec avidité tout en lui blessant le torse étouffant le cri du jeune homme de ses lèvres. Akemi lui hurlait d'arrêter, mais la sorcière n'en fit rien léchant le corps, le sang qui s'écoulait de sa plaie. Akira lui avait honte, honte que sa sœur le voit ainsi, aussi misérable. Ce qui s'est passé sous les yeux d'Akemi la mit dans une rage folle, elle lui cria que les renforts arriveraient qu'ils les trouveraient qu'elle sera hors état de nuire,, qu'elle ne pourrait plus faire de mal à Akira, qu'elle s'assurera que plus jamais Akira ne sera empoisonné par sa présence. Si rien n'avait atteint la goule jusqu'à présent. Les mots de la policière firent leurs effets et c'est sans plus attendre que la sorcière se rapprocha de la policière qui lui cracha au visage. Mizuki essuya son visage et dans un silence de mort trancha la gorge de la policière sous les cris d'horreur de son petit frère.

Tout avait été tellement rapide, Akira n'en croyait pas ses yeux, il pensait qu'il était dans un cauchemar encore pire que celui dans lequel il était déjà. Il hurlait le nom de sa sœur dont le sang coulait de sa gorge en abondance. Mizuki lécha se sang qui coulait et le recracha trouvant qu'il était infecte. Alors qu'elle allait continuer son méfait, le portable de la policière sonna Mizuki le décrocha et ne pues entendre que les mots d'un homme qui disait qu'il arrivait avec des rangs fort qu'il ne fallait pas qu'elle fasse de chose inconsidérée. La sorcière ne put retenir un rire alors qu'Akira s'époumonait en appelant sa sœur. Mizuki s’arrêta de rire en comprenant que des forces de police allaient arriver, avec la blessure qu'elle avait elle ne pourrait pas transporter Akira elle s'approcha donc de ce dernier lui promettant qu'ils se reverraient un jour. Akira n'écoutait pas le regard braquer sur le corps de sa sœur qui se vidait petit à petit de son sang...

C'est en tombant en enfer que l'ange des cieux renaît de ses cendres pour régner en maître sur le royaume qui l'a vu sombrer : Vingt-quatre heures, savent vous ce que cela représente ? Cela représente mille quatre cent quatre minutes... C'est le temps qu'il a fallu au « rang fort » d'Akemi viennent. Il s'est passé vingt-quatre heures, soit mille quatre cent quarante minute avant que quelqu'un ne vienne et lui enlève la vue du regard mort de sa sœur braquer dans sa direction.  C'est la dernière image qu'il aura d'elle. Pendant vingt-quatre petites heures, il n'aura eu pour compagnie que le corps sans vie de sa sœur. À avoir eu a écouter que le sang de sa sœur tombant au goutte-à-goutte jusqu'à ce qu'il soit sec pour continuer. Savez vous ce qu'est la mémoire eidétique ?  C'est la mémoire absolue que les gens disent, Akira fait malheureusement pour lui du pourcentage d'être humain à en être doté, savez vous ce que cela signifie ? Qu'en plus de se souvenir dans les moindres détail tout ce qu'il a subi, il devra garder en lui l'image du visage de sa sœur qui le fixe alors que la vie n'y était plus. Il aurait pu fermer les yeux, tourné la tête, mais non, il n'en avait pas eu la force ou le courage, il ne saurait pas vous répondre.  Mizuki était partie depuis longtemps maintenant et devait sûrement avoir une longueur d'avance. Akira était dans un état choque quand ils l'ont sorti de cet enfer. Il avait dix-huit ans quand ils l'on retrouver, il avait dix-huit ans quand il a tout perdu.

Il savait qu'il était à l'hôpital, il savait qu'il était sorti de son enfer. Mais à part pour le soigné personne n'avait réussi à l'approcher. Et encore les médecins n'avaient pu le soigner que parce qu'il lui avait administré un sédatif. Les policiers aussi étaient passés régulièrement pour lui poser tout un tas de question, mais le jeune homme n'avait répondu que le strict minimum « Elle a juste abusé de moi, on ne partageait pas le thé. » La froideur et le détachement dont il faisait preuve les avaient surpris. Des journalistes étaient passés très vite mis à la porte, ces vautours avait déjà eu des photo de lui le corps couvert de ses cicatrices dans un état lamentable qu'est ce qu'ils leur fallait de plus ? Son témoignage ? Il pouvait toujours crever..Un jour, c'était son ancienne petite voisine avec qui il avait grandi qui était venu le voir, soulager d'avoir appris qu'il avait été retrouver, malheureusement en le prenant dans les bras personne ne s'était attendu à sa réaction. Des cri des tremblement, hurlant de le lâcher, personne le compris Akira lui-même n'avait pas comprit. Il ne supportait plus qu'on le touche, le contact le dégouttait, le prendre dans les bras lui donnait l'impression d'être prisonnier et bien d'autre encore..

À sa sortie de l’hôpital, on l'obligea à aller chez un psychologue. L'homme qui s'occupait de lui avait été choqué du calme olympien du jeune homme quand il lui demanda ce qu'il s'était passé pendant l'année où il était resté avec Mizuki « Vous voulez savoir quoi ? Que presque tous les jours elle m’obligeait à la baiser pour satisfaire sa personne ? Et bien oui, je vous le dis le reste ? Il n'y a rien d'autre à dire. Désolé de ne pas satisfaire votre petit esprit qui essayera que comprendre sans y arriver » Malgré les mots durs, il était resté calme.. Le médecin voyait que le jeune homme mettait une distance entre lui et le monde s'enfermant sous une carapace immense. On lui demanda s'il comptait reprendre sa carrière, le non avait été catégorique. On lui demandait s'il comptait aller se recueillir sur la tombe de sa sœur, la réponse négative choqua tout le monde. Akira et Akemi avaient toujours été, tout l'un pour l'autre que le jeune homme ne veuille pas aller la voir en surpris plus d'un. Mais Akira se sentait coupable, c'était sa faute, c'est lui qui aurait dû mourir pas, Akemi. Une mort aussi sordide, aussi rapide comme si elle n'était rien pour Mizuki.. Non Akira ne pourrait jamais se le pardonner. Il n'ira pas la voir tant qu'il y aura Mizuki, tant qu'il ne l'aura pas vu morte pour de bon elle aussi.

Mizuki, elle le terrifiait. Elle qui pourrait le retrouver.. Non, il ne voulait plus se laisser dominer par la peur. Il ne la laisserait plus lui pourrir la vie comme elle l'avait fait. Akira appela les gens qui lui était le plus proche pour leur dire qu'il partait de ne pas le chercher, on essaya de lui dire que c'était une mauvaise idée, mais Akira était déterminer et si Mizuki le voulait, qu'elle le cherche. Akira s'était donc enfui, volatilisé volontairement six mois à peine après qu'on l'ait retrouvé...Il voulait s'en sortir seul, il ne voulait plus de victimes pour lui. Il voulait devenir fort, et il le serait. Il voulait se débarrasser de tout son passé de pleurnichard. Il s'affranchirait de tous sentiments, il retrouverait Mizuki et s'en débarrasserai lui-même..

L'enfant pleurnichard d'hier, est devenu l'homme sans émotion d'aujourd'hui. Mais souvent tapis dans l'ombre l'enfant guette le moment opportun pour ce montré de nouveau : Sept ans, sept longues années depuis qu'Akira a tout perdu. Aujourd'hui âgé de vingt-quatre ans, Akira a changé. De jeunes idoles adulées de tous et meurtries par la vie, il est maintenant un jeune policier au « service du gouvernement » officiellement. Akira, il y a sept an s'est enfuis dans une petite ville pour se reconstruire ne s'attachant pas a rien ni personne. Il est d'ailleurs persuadé que cette dernière le sait et qu'elle aimer ce jeu de chat et la souris et observe le bon moment pour frapper. Akira, il y a sept an s'est enfuis dans une petite ville pour se reconstruire ne s'attachant a rien ni personne. L'argent qu'il avait gagné plutôt et l'héritage de ses parents l'avait grandement aidé. Quand il pus, il rentra en école de police, son dossier psychologique aillant été quelque peu modifier après quelques pattes corruptibles eurent encaisser leur chèque. Il ne ressemblait plus au jeune Akira d'autre fois, son goût de la danse et de l'écriture, il lui gardait secret ne s'en servant que d'exutoire. Aujourd'hui, le jeune homme ne tient debout que par sa soif de vengeance une fois celle-ci accomplis.. Qui sait, Akemi lui à peut-être garder une place au chaud prêt de leurs parents ?

Ce qu'il s'est passé pendant ses sept années ? Rien de bien intéressant, il vous dira, ou simplement découvrez le avec lui en apprenant à connaître cette enfant devenue adulte trop tôt

A votre propos

Pseudonyme : Blackswan
Âge : 26 ans
Présence : 4/7
Comment tu as connus le forum ? : Déjà là ♥️
Multi-compte : Oui
Quelque chose à ajouter ? : Je vous aimes

Devil’s slave
avatar
Race/Aspiration : Citoyen/ Rockstar
Emploi/Études : Chanteur
Date d'inscription : 20/06/2018
Messages postés : 431
Avatar : Kim Jaejoong {JYJ, ex TVXQ!)
Mer 24 Oct - 21:30
Bienvenue à toi !!!!

Demonic baron
avatar
Race/Aspiration : Démon - Moire
Emploi/Études : Rentier
Date d'inscription : 20/09/2018
Messages postés : 192
Avatar : Takeshi Kaneshiro
Mer 24 Oct - 21:30
Anh! Voici le petit DC !

Rebienvenue darling, hâte d'en découvrir plus ♥️
Citizen
avatar
Race/Aspiration : Rat de bibliothèque
Emploi/Études : Mannequin
Date d'inscription : 06/10/2018
Messages postés : 43
Avatar : Dove Cameron
Mer 24 Oct - 21:30
BIENVENUEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE
Police detective
avatar
Race/Aspiration : Gardien de la paix
Emploi/Études : Policier
Date d'inscription : 24/10/2018
Messages postés : 29
Avatar : Lee Tae yong
Mer 24 Oct - 21:48
Merci pour l’accueil mes mignons
Gremlin
avatar
Race/Aspiration : Croque Mitaine
Emploi/Études : Maid Kawaï
Date d'inscription : 02/09/2018
Messages postés : 45
Avatar : Hirai momo
Mer 24 Oct - 21:53
Hello *^* doki doki ♥️ hahahahah :p
Demonic baron
avatar
Race/Aspiration : Incube & Succube
Emploi/Études : Propriétaire du Yamashita Manison Club
Date d'inscription : 03/05/2018
Messages postés : 571
Avatar : Yuuki | Ex.Lycaon/Initial'L
Mer 24 Oct - 22:38
Bien le bonsoir et bienvenue à toi avec ce charmant policier ~

Il me tarde de voir ce que tu nous réserve avec ce nouveau personnage ! La police avait vraiment besoin d'enquêteur, on dirait que le recrutement marche bien en ce moment ! En tout cas bon courage à toi et je te laisse déjà me réserver une place pour un petit RP

Si tu as des questions n'hésite pas, tu connais le chemin vers ma boîte MP ~


Kuro no datura
「さぁ、淫れなさい」
Modern wizard
avatar
Race/Aspiration : Volva
Emploi/Études : Médecin
Date d'inscription : 22/09/2018
Messages postés : 34
Avatar : Hakuei [PENICILLIN]
Jeu 25 Oct - 1:46
Re bienvenue !
Police detective
avatar
Race/Aspiration : Enquêteur/Gardien de la Paix
Emploi/Études : Officier de Police
Date d'inscription : 18/10/2018
Messages postés : 41
Avatar : Will Higginson
Jeu 25 Oct - 3:12
J'arrive un peu tard mais... re-Bienvenue collègue !
Witch of Salem
avatar
Race/Aspiration : Lamia
Emploi/Études : Tatoueur
Date d'inscription : 03/05/2018
Messages postés : 163
Avatar : Tsuzuku Mejibray
Dim 28 Oct - 17:32
Re bienvenue à toi avec ce nouveau personnage ^^ encore un dans les enquêteurs voilà qui fait plaisir ^^ il a l'air très intéressant ce beau jeune homme, et il a l'air aussi d'avoir une sacrée histoire ^^ n'hésite pas à faire signe quand tu as finis chou

PS: désolée je ne suis pas assez présente, ce qui explique le retard de mon message.
Police detective
avatar
Race/Aspiration : Gardien de la paix
Emploi/Études : Policier
Date d'inscription : 24/10/2018
Messages postés : 29
Avatar : Lee Tae yong
Mar 30 Oct - 11:44
Merci l’accueil de ce perso fait trop plaisir ♥️

@Yamashita Neo & @Lee Isaac Je pense avoir fini, je sais que vous êtes adepte de détails, mais une petite humaine toute mignonne n'aurait pas pu lire totalement ma présentation. Mais s'il y en a besoin pour des passage je me ferais une joie de vous en donnez *o*
Citizen
avatar
Race/Aspiration : Rat de bibliothèque
Emploi/Études : Mannequin
Date d'inscription : 06/10/2018
Messages postés : 43
Avatar : Dove Cameron
Mar 30 Oct - 11:45
C'est pas moi :x xD
Police detective
avatar
Race/Aspiration : Gardien de la paix
Emploi/Études : Policier
Date d'inscription : 24/10/2018
Messages postés : 29
Avatar : Lee Tae yong
Mar 30 Oct - 12:10
Pfff sale microbe mdr
Demonic baron
avatar
Race/Aspiration : Incube & Succube
Emploi/Études : Propriétaire du Yamashita Manison Club
Date d'inscription : 03/05/2018
Messages postés : 571
Avatar : Yuuki | Ex.Lycaon/Initial'L
Mer 31 Oct - 10:49
On s'occupe de toi ce soir mon beau, ne t'en fait pas on ne t'oublies pas ;)


Kuro no datura
「さぁ、淫れなさい」
Demonic baron
avatar
Race/Aspiration : Incube & Succube
Emploi/Études : Propriétaire du Yamashita Manison Club
Date d'inscription : 03/05/2018
Messages postés : 571
Avatar : Yuuki | Ex.Lycaon/Initial'L
Ven 2 Nov - 13:29


Fiche validée !
C
’est fou comme à chaque fois que je lis tes fiches je suis emporté par ton écriture ! Tu as énormément d’imagination et tous tes personnages pourraient carrément jouer dans des séries tellement l’histoire est super bien pensé ! En tout cas j’adore, ce petit garçon à bien changer avec le temps, mais avec ce qu’il a vécus je ne doute pas que la police ait gagné un super élément ! En tout cas il nous tarde d’en savoir plus sur lui en RP ! Tout est niquel pour ta fiche, rien à redire si ce n’est qu’elle est comme d’habitude vraiment sublime et bien rédigée ! Je m’excuse pour le temps qu’on a pris pour ta validation, on avait pas mal de choses à gérer ces derniers temps, mais on se rattrapera avec des bonbons **. En tout cas te voilà maintenant validé, éblouis-nous avec le petit Akira ~.
B
ien joué tu es validé petit scarabée tu peux maintenant finir ton personnage en inscrivant ses liens dans la section relations, son métier et si besoin sa demeure dans le registre. Tu peux également faire une recherche de lien spécifique en allant dans  les petites annonces. Hors Rp tu peux aussi aller voir ce que tu peux gagner avec tes coins dans la gestion des coins, ou aller t'amuser avec les autres membres dans la zone flood ou faire parler ton âme d'artiste dans la section dédiée. Pour plus de simplicité je te remets le lien du guide et je te souhaite un bon amusement sur Salem Hours.


Kuro no datura
「さぁ、淫れなさい」
Police detective
avatar
Race/Aspiration : Gardien de la paix
Emploi/Études : Policier
Date d'inscription : 24/10/2018
Messages postés : 29
Avatar : Lee Tae yong
Ven 2 Nov - 13:40
Merci et content que ça plaise ♥️♥️ Ca fait plaisir
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: