RSS
RSS


Itano Kosuke | Janus
 :: Portraits-robots :: Carte d’identité :: Déclarés non-coupables

Witch of Salem
avatar
Race/Aspiration : Sorcière Chaman
Emploi/Études : Études des sciences
Date d'inscription : 18/10/2018
Messages postés : 34
Avatar : Kai [Trinity D:Code]
Jeu 18 Oct - 19:27

Itano Kosuke
ft. Kai [Trinity D:Code]

• Groupe : De lignage parfaitement pur, Kosuke jouit d'un statut de sorcière particulièrement puissante et possédant un grand potentiel.

• Rang : Destin lourd que celui qui a pesé sur les épaules de l'enfant dès ses premières inspirations dans notre monde de brutes. Descendant des Witch of Salem, Kosuke est de ceux qui se devaient de se battir dans l'optique d'éradiquer le mal directement à la racine, annihilant la race démoniaque. Cela tombe plutôt bien car c'est un domaine dans lequel il se débrouille très bien, montrant de grande pré-disposition dès son plus jeune âge.

• Niveau : Malgré son jeune âge, l'étudiant pratique avec acharnement depuis son enfance, s'entrainant sans relâche pour devenir l'un des meilleurs... Ce qu'il a finit par devenir. Peu sont ceux à avoir pu se vanter d'atteindre le niveau de maître de son art à son âge mais cela fait longtemps que Kosuke cherche comment continuer à s'améliorer.

• Date de naissance :
Il a goutté à ses 25 ans il y a peu de temps. Déjà tant d'années ce sont écoulée, un quart de siècle, et il lui reste tant à faire. Il est né une nuit de pleine Lune lors d'un des sabbats les plus importants du solstice d'été.

• Nationalité : Kosuke porte la nationalité japonaise depuis sa naissance bien que dans son héritage génétique l'on puisse retrouver des traces qui datent de l'époque de Salem, lui donnant un peu de sang indien issu d'Amérique du Nord.

• Profession / études : Il fallait bien se diriger quelque part alors la sorcière s'est naturellement dirigée vers les Sciences, allant les étudier. Après tout, la chimie, c'est un peu comme travailler une potion, n'est-ce pas ?

• Etat civil : Bien que son coeur batte pour le même individu depuis de nombreuses années maintenant, Kosuke reste un célibataire endurcis. Il lui arrive souvent de papillonner d'une couche à l'autre lors de ses soirées ou lors des sabbats mais ce n'est jamais que du sexe pour du sexe. Il n'y a qu'une seule personne avec qui il se verrait en couple pour le moment et il craint que le mélange de ses deux vies ne rendent la chose bien plus complexe qu'il ne la voudrait.

• Lieu d'habitation : C'est à Harajuku que le jeune homme a posé ses valises, y prenant un appartement avec Kazuo, son meilleur ami, bien qu'il ai hésité un long moment pour des raisons de coeur mais aussi à cause de cette identité qu'il doit cacher pour la sécurité du plus grand nombre et, surtout, la sienne.

• Situation financière : On ne va pas se mentir, Kosuke ne roule pas particulièrement sur l'or. Il n'est pas pauvre non plus. L'on dira plutôt qu'il est modeste, se trouvant dans la moyenne japonaise.
Caractère

Kosuke est ce genre d’individu qui divise. Les gens ont du mal à se mettre d’accord sur lui, sur qui il est et sur ce qu’il dégage. Et la raison est que le jeune homme est très appliqué dans le fait de séparer ses deux vies pour ne pas qu’elles aient à se chevaucher. Hors de question pour le chaman que d’être identifiable d’un côté comme de l’autre. Certains diraient qu’il est stupide de s’acharner à ce point à vivre une double vie mais pour Kosuke, il s’agit plus là d’une question de survie.

Le jeune homme est puissant pour son âge, terriblement puissant. Et s’il compte déjà les têtes de plusieurs démons comme trophées de chasse dans sa carrière de sorcière, ce sont des prix qu’il paye en devant se montrer extrêmement prudent pour pouvoir espérer vivre une vie sereine lorsque ses lèvres ne sont pas peintes du noir qui signifie qu’il est celui qu’il a toujours été, la sorcière avide de pouvoirs, la sorcière extrémiste qui fera tout pour la survie et le bien de son espèce.

Si au début cette différentiation caractérielle n’était qu’à des fins de survie, au fil du temps, ce second Kosuke a fini par devenir partie intégrante du premier. L’occasion crée de larron, comme on dit, et c’est le plus naturellement du monde que la sorcière passe de l’un à l’autre en fonction des circonstances bien que cela ne le perturbe pas mal depuis quelques années alors qu’il peine à savoir lequel de ses deux masques est son réel lui.

Sans doute que le masque le plus connu de Kosuke est celui qu’il porte depuis tant d’années maintenant, celui qu’il montre aux humains, celui qui le fait passer pour l’un d’entre eux. C’est celui qu’il porte le plus longtemps au quotidien, qu’il ne peut retirer chez lui car il est en collocation. Le parfait trompe-l’œil, l’illusion de l’humain lambda maîtrisé au stade de l’art au point que son meilleur ami lui-même ne s’est jamais rendu compte qu’il le connaissait dans sous ses deux masques.

Quand il se fait passer pour humain, Kosuke est ce genre de jeune homme qu’on ne peut que difficilement déprécier. Extraverti, l’étudiant n’a aucun problème à s’intégrer dans de nouveaux groupes, à aller vers les gens, à échanger quelques mots à propos de tout ou de rien. Il a ce don de générer la confiance d’autrui en un sourire, les mettant à l’aise de sa simple présence.

Et, à raison, il a le rire et le sourire facile. C’est un individu optimiste dont la joie de vivre est contagieuse. S’il s’en donne la peine, il parvient sans le moindre souci à faire sortir les âmes les plus sombres de leur pessimisme en les irradiants de la lumière de son sourire et c’est pour un mieux car il est extrêmement distrait, filant dans ses pensées pour un oui ou pour un non, mais surtout lorsqu’il tient une conversation qui ne l’intéresse pas.

Dans ces cas-là, le moindre papillon – ce qui est amusant quand on sait que son familier n’est jamais trop loin – parvient à le faire décrocher. C’est que si le jeune homme a beau être un génie dans son domaine, il est loin d’être parfait et ne peut exceller partout. Pour se reposer un peu, son esprit s’évade donc rapidement dès qu’il en a la moindre occasion.

Mais sans doute est-ce son aura positive qui donne la sensation aux autres que sa présence est sécurisante et rassurante, comme si, quoi qu’il se passe, la présence de Kosuke allait tout arranger. C’est un don incroyable mais aussi une terrible malédiction qui pèse sur les épaules du jeune homme qui ne peut prendre de repos au fait d’être un leader, peu importe le moment. Il inspire rapidement la confiance avec ses grands sourires et son attitude ouverte, donnant rapidement envie aux gens de se confier à lui dans l’espoir de peut-être le voir chercher une solution pour eux ou simplement pour gouter un peu à son optimisme pour voir les choses sous un autre angle. Car c’est totalement le genre du jeune homme qui a le cœur sur la main et qui n’hésite pas le moins du monde à partager ce qu’il a, que ça soit matériel ou que ça soit son temps. Et si, comme tout le monde, il donne plus facilement à ses proches, il lui arrive souvent de tendre la main à de vagues connaissances ou à de simples inconnus.

Parce que s’il ne brille pas particulièrement pour son intelligence, Kosuke n’est pas non plus un idiot finit. Et ce qu’il ne possède pas en connaissances brutes, il le compense en se montrant malin et rusé, trouvant facilement des failles là où il y en a grâce à une logique sans failles ou presque. Et lorsqu’on lui refuse ce qu’il veut, il accepte le refus d’un sourire pendant qu’il prépare un autre angle d’approche pour qu’autrui pense que le concept vient de lui, que l’idée n’a jamais été une autre que la sienne ou simplement de tourner la situation de manière à ce que l’on soit obligé de lui donner ce qu’il veut. C’est quelque chose dont il n’use qu’avec parcimonie, ne voulant pas que ce petit côté manipulateur ne brise son image d’homme de confiance.

Et s’il brille socialement, il n’en est pas moins exempt de défaut. Bordélique au possible, il peine à garder son appartement en ordre, n’y rangeant correctement que ses affaires de magies qui ont de toute évidence besoin d’être cachées et non pas jeté au milieu du reste. Négligeant, il lui arrive rarement d’être à l’heure ou de s’alimenter correctement. Il fait cependant cruellement attention à son physique qu’il soigne avec beaucoup de patience.

Sans doute est-ce parce que le jeune homme vit à cent à l’heure, qu’il ne prend jamais le temps de s’arrêter. Entre les cours, les sabbats et sa vie romantique qui est au point mort depuis des années maintenant, Kosuke est quelqu’un qui a besoin de bouger et qui n’aime pas rester enfermé chez lui. Il a besoin de voir le monde, de le gouter, de le vivre. A chaque instant. Il aime sortir et faire la fête, draguer, boire, écouter de la musique à fond voir se droguer pour les soirées qui vont le plus loin.

Cela, c’était pour le masque humain de Kosuke. Quand il revêt sa capuche et maquille ses lèvres de noirs, il change drastiquement. Il reste le même individu, comme il peine à en prendre conscience pour le moment mais disons que ses faces les plus sombres se révèlent alors qu’il passe sur l’autre face de la pièce.

Ces sourires que tous aiment lorsqu’il se fait passer pour un humain semblent bien plus cinglants une fois ses lippes assombries. Joueur jusqu’au bout des ongles, c’est quelque chose qu’il est en tout temps… Juste que cela se remarque plus dans sa vie de sorcière. Il a cette manie de s’acharner sur les gens qu’il n’aime pas, leur détruisant leur vie sans une once de peine alors qu’il s’arrange pour rendre dépendants à sa présence les gens qu’il apprécie.

Malicieux, il n’hésite pas à se moquer des gens qui n’ont pas son appréciation, les provoquants avec un amusement narquois, il aime tout particulièrement piquer les gens là où cela fait mal et les voir perdre la tête sous ses assauts verbaux. Si lorsqu’il se surprends à pratiquer ce genre de jeux dans sa vie humaine il a tendance à ne le faire que pour créer des malaises volontaires chez ses interlocuteurs, en tant que sorcière, ce véritable passe-temps élevé presque au stade de discipline sportive chez lui vise plus à générer la colère chez autrui.

Mais ce que Kosuke est avant toute chose, c’est un extrêmiste. Profondément convaincu qu’il faut plonger ses mains dans le sang pour obtenir des résultats, il dédie sa vie à l’éradication des démons, cette engeance qui ose fouler le sol de l’humanité, humanité à laquelle ils n’appartiennent pas. Mais, plus que cela, le jeune homme rêve aussi de l’éradication humaine pour permettre à la planète de respirer à nouveau, loin de toute cette pollution et de tous ces choix idiots fait en le nom de l’argent. L’Humain est une créature au moins aussi immonde que les démons qui leur font si peur. Kosuke est intimement convaincu qu’il faut purifier la terre de toutes ces horreurs pour ne plus la laisser qu’aux sorcières qui se montreront bien plus respectueuses de leur environnement que n’importe qui d’autre avant elles.

Et pour ce faire, il n’hésite pas à faire preuve d’immoralité si cela s’avère nécessaire. Il se considère presque comme un instrument pour le bien de la cause sorcière et s’abaisse facilement à différentes vilainies pour se faire. Pire que cela, même, il prend facilement gout à cette attitude plus que borderline de sa part.

Kosuke est le genre de personne qui vit à son rythme et s’il lui arrive souvent d’être en retard, lorsqu’il œuvre pour sa cause, c’est un autre discourt qui le motive. Impatient à souhait, il a du mal à accepter ou à tolérer qu’on puisse ne pas aller à la même vitesse que lui, ce qui fait de lui un mentor particulièrement difficile à avoir quand il décide de ne faire aucun effort. Des jeunes sorcières, il en brisé plus qu’à son compte par ses attentes surhumaines. Une chance pour Kazuo, avoir son meilleur ami et amour secret en étudiant l’a un peu forcé à mettre la pédale douce sur tout ce qui touche à l’éducation de la prochaine génération de sorcière.

Cette impatience, elle brille aussi par son besoin d’en découdre avec le monde entier. Pugnace, il a ce besoin de se jeter dans les combats et de briller par ses aptitudes. C’est comme quelque chose qui brule en lui, quelque chose qui crée ce trou profond qu’il n’a pas la sensation de pouvoir un jour réellement combler. Alors, dès qu’il voit un début de conflit s’amorcer, il se jette à cœur joie dans le combat, allumant les braises de la haine si elles n’ont pas encore assez pris que pour qu’il puisse avoir ce qu’il veut. Le combat est un peu sa manière à lui de faire la fête en tant que sorcière… Et cela lui permet accessoirement de s’assurer que ses aptitudes sont toujours au beau fixe.

En combat, tant qu’on en parle, il est du genre à ne pas manquer la moindre ouverture. Opportuniste, il n’hésitera pas à exploiter une faiblesse si tant est que cela peut lui donner un avantage. Après tout, il combat des démons depuis sa jeunesse, c’est avec eux qu’il a principalement apprit l’art du combat. Et s’il est particulièrement doux et délicat en tant qu’humain, une fois le masque retiré, il peut se montrer parfaitement implacable en ce qui concerne un ennemi. Il se montre facilement brutal avec eux, ne faisant que peu de cas de les ménager, se contentant de les écraser. Après tout, ils n’ont pas tout le temps du monde devant eux pour purifier la terre.

D’aucuns pourraient croire que tout cela fait de Kosuke quelqu’un de colérique mais il n’en est rien. Le jeune homme est doué quand il s’agit de garder son calme, tant que ses deux vies ne se chevauchent pas. A vrai dire, il est assez étranger au concept de colère. Cela ne l’empêche cependant pas de râler rapidement pour peu de choses, cela pouvait le rendre un peu pénible à force.

Et ainsi va sa vie alors qu’il jongle d’un masque à l’autre. Cependant, quelle que soit la circonstance, Kosuke reste une personne dynamique qui semble ne jamais parvenir à s’arrêter, vivant à 100 à l’heure et montrant toujours énergie et entrain dans tout ce qu’il entreprend. Il a aussi la fâcheuse tendance de se montrer surprotecteur avec ses proches, les couvant parfois plus que nécessaire pour être sûr qu’il ne leur arrive rien et qu’ils ne leurs arrivera jamais rien. Sans doute est-ce là son plus gros point faible, cette peur profonde que de voir les gens qu’il aime se faire blesser par sa faute. Sans la moindre hésitation, il sera prêt à tout pour le bien-être de ses proches, peut-être même à les faire passer avant le bien-être de sa cause…

Au fil du temps, ses deux masques ont commencés à fusionner étrangement, laissant le jeune homme tout particulièrement dubitatif alors que ces deux versions de lui-même commencent de plus en plus a cohabiter, le laissant un peu plus à fleur de peau que d'habitude. Ces deux personnalités commencent à fusionner créant un tout nouveau Kosuke qui ne peut que s'inquiéter des retombées que son comportement d'humain va avoir sur sa vie de sorcière... et inversement.

Race

Chaman
➤ Magie élémentaire
➤ Communication avec les esprits
➤ Hypnose du sommeil
➤ Projection astrale
➤ Caméléon
➤ Création d'incendie
➤ Contrôle des animaux
➤ Transformation en animal sauvage
➤ Conjuration (tuer un démon)
➤ Faire jaillir des roseaux du sol
➤ Entraver avec des racines

Particularités physiques :
Kosuke possède plusieurs marques liées à la magie noire sur le corps. Il les camoufle habillement de tatouages pour que cela soit plus discret dans sa vie d’humain. • Ses oreilles son pointues bien que cela ne se remarque pas sous sa tignasse • Ses yeux son émeraude tirant vers le turquoise, la puissance de sa magie y brillant pour un observateur attentif • Passioné de hard rock et de metal, il s’habille en conséquence dans sa vie de tous les jours • Lorsqu’il est de sortie en tant que sorcière, il porte un capuchon qui cache la moitié de son visage, se peint les lèvres de noires et utilise une potion pour faire changer sa voix et ne pas être reconnu. • Lors des sabbats il se dessine une croix sur le font, la marque de sa lignée depuis que ses ancêtres ont siégé au Conventus de Salem.
Autres informations :
Depuis sa naissance, il a été choisi par un familier tout particulier. On l’a retrouvé dans son berceau, collé contre le nourrisson, de toute évidence plus que ravis que de servir de doudou. Ce Démonzémerveille est capable d’aspirer les mauvais souvenirs et d’effacer la mémoire, un don particulièrement utile pour quelqu’un comme la sorcière qui a parfois le malheur de devoir agir devant un témoin ou deux. Dans sa vie commune, il prend la forme d’une chrysalide que Kosuke garde dans sa poche ou d’un papillon qui ne volète jamais trop loin. Dans sa vie sorcière, l’animal magique reprends sa forme naturelle. De taille moyenne, il a pour visage un petit crâne d’animal et des épines dans le dos et volète atour de son maître, ne s’en éloignant jamais grandement. Kosuke y est extrêmement attaché et l’a nommé Yume • En tant que Chaman, Kosuke est particulièrement bien placé au niveau de sa lignée. Descendant direct du Chaman présidant au Conseil des sorcières, cela fait de lui l’un des plus pure de sa race, lui donnant de grandes prédispositions magiques et politiques. • Les sabbats, c’est quelque chose que le jeune homme connait depuis son plus jeune âge. Il est né lors de l’un d’eux, en pratique depuis qu’il sait parlé et y a perdu sa virginité à ses 14 ans. Il a plusieurs fois eu l’occasion de représenter des sabbats particulièrement importants au Japon en tant que personne d’expérience et de confiance, ce qui est un immense honneur qu’il prend plaisir à accepter à chaque fois. • Kosuke est une star chez les démons. C’est un nom connu qui ne laisse pas indifférent. Sa légende le précède alors qu’il compte déjà à son actif plus d’une dizaine de démons conjurés depuis ses 17 ans. Il est connu pour ne pas hésiter à faire tout ce qui est nécessaire que pour parvenir à ses fins, même si cela doit mettre en danger la populations humaines. Son nom est souvent associé à celui de la magie noire et ses pairs le considère comme un puriste, voir un extrêmiste. • Si beaucoup de sorcières aimeraient se contenter d’éradiquer les démons de la surface de la Terre, Kosuke, lui, aimerait que la Terre revienne entièrement aux sorcières. Il rêve de l’annihilation humaine au même titre que celle des démons. Pour lui, l’Humain est une créature hideuse, bête et méchante. En plus, ces moins que rien osent les traquer comme des chiens ! Aucun doute là-dessus, il réfléchit à une manière de leur reprendre cette Terre qu’ils foulent sans la respecter le moins du monde. • Ses ambitions en matière de politique sorcière et sa volonté de vivre dans un monde moins pollué et entouré de personnes plus respectueuses de leur environnement et d’autrui font de lui quelqu’un qui n’hésite pas à utiliser ses connaissances et compétences pour guider les plus jeunes, leur tendant la main et étant prêt à aider et guider quiconque parviendra à suivre son rythme effréné d’apprentissage. Pour n’importe quel étudiant capable d’apprendre à une rapidité suffisante, il est un excellent précepteur dont les talents sont reconnus dans le monde de la sorcellerie, faisant de lui une personnalité importante dans le milieu de l’apprentissage sorcier. L’avoir comme professeur est considéré comme un immense honneur et un challenge que peu parvienne à relever.

Histoire
✘ 2002 (9 ans) – La prise d’équilibre

« - Pourquoi on doit dire qu’on est humain, maman ? » demande l’enfant déboussolé.

Sa mère, occupée entre la cuisine et la préparation d’une potion, lui tourne le dos, trop tendue que pour pouvoir répondre à son fils en le regardant en face. Après tout, depuis qu’il est petit, Kosuke fait preuve d’un potentiel inouï pour la magie, son don de conjuration lui étant apparu dès ses 6 ans. Rien qu’à sa naissance, elle avait pu dire que son enfant allait faire de grandes choses. Naître en plein sabbat est une chose rare, un témoin de la puissance futur du nouveau-né. Et cela n’avait pas manqué.

A tel point que le Conseil a pris peur, leur interdisant d’éduquer leur enfant comme ils le souhaitaient, les forçant à retourner vivre au milieu des humains pour le cacher, pour qu’il puisse atteindre sa majorité sans qu’aucun démon ne lui hôte la vie. Un environnement sécurisé pour une enfance sécurisée. Et ce n’est pas vraiment pour plaire aux deux parents qui auraient voulu voir leur fils se consacrer exclusivement à l’apprentissage de la magie sans avoir à s’ennuyer avec toutes ces choses d’humaines.

« - Ça pue les humains. C’est nul et ça a pas de pouvoirs. C'est tout pourri d'être humain. Je pourrais leur dire que j’ai de la magie, maman ? »

La mère soupire et coupe le feu sous ses préparations avant de se retourner, posant un genou au sol pour être à hauteur du visage de son fils. Méticuleusement, elle le recoiffe avec un sourire tendre alors que l’enfant affiche une mine boudeuse, clairement peu heureux d’avoir dû déménager pour commencer à mener ce genre de vie.

« - Le Conseil ne veut pas qu’il t’arrive malheur avant que tu ne sois pleinement en âge de te défendre. Alors on va se cacher un peu parmi les humains. Personne ne doit savoir ce que tu es ou ce dont tu es capable. Maintenant, tu es un tout autre Kosuke. On continuera l’apprentissage de la magie mais moins intensément qu’avant, d’accord ?
- Non. » boude l’enfant.
« - Kosuke, s’il te plait.
- Seulement si tu me promets d’arrêter d’être triste. »

L’enfant lève sa main, tendant son petit doigt à sa maman qu’il n’a vu que trop sombre depuis qu’ils ont quitté la forêt. Il n’a pas envie de jouer les humains, mais si sa maman peut avoir l’air heureuse, alors il le fera pour elle. Il ne comprend pas encore bien toutes ces histoires d’adultes. Pourquoi l’éloigner si on veut qu’il devienne puissant ? Pourquoi réduire ses leçons si on veut qu’il soit en sécurité ? Cela fait peu de sens dans la tête de l’enfant. La jeune femme sourit et croise son petit doigt avec celui de son fils, mettant un terme à toutes ces questions qui lui tournaient en tête.

« - Promis. »

✘ 2010 (17 ans) – La chasse est ouverte

Le vide semble enfin avoir disparu. Un rire nerveux prend le jeune homme. Ça y est, il y est arrivé. Sa première vraie conjuration. Cela lui aura pris des années… Et maintenant, il est considéré comme le Chaman le plus puissant de sa génération. Un soupire d’aise lui échappe alors que les mots du Conseil lui reviennent en tête. Doux mots que ceux qui reconnaissent sa puissance et son dur travail. Mais cela n’a pas grande importance, non, ce qui est important, c’est que, enfin, il a la force de lutter contre cette engeance qui ronge la Terre.

C’est un rire qui le secoue alors qu’il se souvient de sa première rencontre avec un démon. Il ne se souvient plus bien de tout… Il était jeune à l’époque, il devait avoir quoi… ? Treize ans. Et s’il se montrait déjà fort confortable en matière de magie mais pas assez que pour faire face à un démon, pas assez que pour faire face à Alastor. Il s’était fait rétamé comme le bleu qu’il était. Il avait tenté de riposter et, à plusieurs reprises, il avait manqué faire mouche. Cela lui laisse bon espoir pour la suite. Sans doute, la prochaine fois qu’il l’affrontera, il ne finira pas sur un lit d’hôpital entre la vie et la mort.

Comme le souvenir de cette défaite peu étonnante, il porte les cicatrices des lacérations qu’on lui a faites sur le dos. Certains verraient cela comme la marque de l’ennemis, le souvenir d’un échec. Kosuke, lui, l’a toujours vu comme un rappel. Un rappel du danger que représentent les démons et de la raison pour laquelle il faut les effacer de la surface de la Terre une bonne fois pour toute.

Alors, une fois qu’il avait été en état de se battre à nouveau, il était ressorti pour écumer les rues, cherchant à remplir ce vide profond qui s’est créé au fond de lui alors qu’Alastor le mettait au tapis. Il les avait traqués malgré son jeune âge, malgré qu’il aurait dû avoir d’autres choses en tête à cette époque, comme sa puberté, les filles, les jeux vidéo, le sport. Mais il n’en était rien. Tout son temps libre, il le passait à s’entrainer en magie, à chasser les démons, à essayer d’en conjurer un pour de bon.

Et aujourd’hui, il y est enfin arrivé. Quel profond sentiment de satisfaction que celui qui l’a empli alors qu’il observait, presque incrédule le petit tas de cendres. Il avait ri ensuite, baissant sa braguette pour se soulager sur ce qui avait été un dangereux ennemi. C’est immature mais qu’est-ce que cela lui avait fait du bien. Et pour la première fois depuis ce jour où Alastor avait manqué de le tuer, il s’était sentit en vie, complet, comblé. Ce trou qu’il a au fond de lui n’existait soudainement plus. C’était là sa vocation, il n’y a absolument aucun doute là-dessus, il ne peut pas y en avoir. Il est né pour annihiler les démons.

✘ 2011 (18 ans) – Pleine puissance

« - C’est de la folie pure, tu vas finir par t’attirer des ennuis plus gros que toi. On ne peut pas cautionner ça. »

Le jeune homme lève la tête, haussant un sourcil alors qu’il détaille sa collègue, la jugeant du regard. Ils sont en train de traquer Alastor. Ils ne peuvent pas se permettre de le laisser à pleine puissance. Et ce chien étendu à ses pieds, baignant dans son sang, l’a un peu cherché, à pactiser avec le diable. Il lui a vendu son âme comme s’il n’était qu’un moins que rien, un dégénéré, un fou. Ça n’était qu’un humain, mais avant de s’attaquer à la tête de l’hydre, il faut lui couper les pattes. Et c’est exactement ce à quoi il s’applique en s’attaquant directement aux humains ayant pactisés avec ces déchets.

« - Et quoi ? Tu préfères qu’on les laisse gagner en puissance sans rien faire ? Ça n’est pas notre faute s’ils ont vendus leur âme. C’est un choix qu’ils ont fait en mesurant les risques. Ce sont des faibles et rien d’autre. Je ferais tout ce qui doit être fait pour réduire Alastor en cendre. »

Sans un regard de plus pour le pactisé, Kosuke enjambe son cadavre, reprenant sa route dans les ruelles sombre d’Osaka, fredonnant un air à la mode. Par chance, il pleut aujourd’hui. Nettoyer la semelle de leurs chaussures dans une flaque n’avait pas été difficile à faire pour brouiller les pistes. Et l’odeur moite de la pluie se chargera de camoufler celle du corps le temps qu’ils s’en éloignent suffisamment. Probablement va-t-il passer quelques jours en ville, le temps d’élaguer un peu l’arbre des pactisés de son ennemi juré. S’abritant sous une enseigne de magasin, le jeune homme sort son téléphone, souriant avec une tendresse qui ne lui ressemble pas alors qu’il lit le message que son colocataire vient de lui envoyer. Il lui répond alors, en profitant pour le prévenir qu’il ne rentrera pas pendant quelques jours, prétextant une histoire de fête privée de quatre jours pendant laquelle il compte bien s’éclater à fond.

« - Je reste quelques jours pour remonter sa trace. Tu rentres ou je te réserve un lit aussi ?
- Comme si je pouvais t’abandonner seul à Osaka. J’ai plus peur pour eux que pour toi. »


✘ 2013 (20 ans) – Précepteur et annonciateur de la nouvelle lune

Quand il avait espéré être un jour dans le lit de Kazuo, l’y étreindre et partager leurs sentiments, ce n’était pas vraiment ce qu’il avait en tête. Son ami s’était effondré en revenant des funérailles. Il s’y était un peu attendu, lui qui est si réservé en public. Il savait que cet homme ne lui amènerait rien de bon, c’était une certitude qui brulait en lui depuis le premier jour. Les mauvaises langues appelleraient cela de la jalousie, lui, il refuse de le voir ainsi. C’est juste que son doux ami s’est laissé influencé par une personne qui lui a donné du bonheur… mais avec qui il n’aurait jamais pu être heureux sur le long terme, pas comme ce qu’il pourrait lui offrir, lui.

La silhouette désincarnée continue de sangloter dans ses bras. Son costume doit être trempé maintenant, mais il n’en a pas grand-chose à faire. Il continue de bercer son meilleur ami, celui qu’il s’est surprit à aimer alors qu’il lui a appris à s’affirmer, à prendre soin de son apparence. Kazuo sait-il seulement qu’il est homosexuel… ? Il sait qu’il a une certaine activité sexuelle mais il ne se vente jamais d’aucune conquête et n’en ramène jamais à l’appartement non plus. Oh, lors des sabbats il lui arrive de toucher aux femmes mais ce n’est clairement pas son genre de prédilection…

Il le fait se relever et l’attire au salon pour lui préparer un thé qu’il sucre un peu plus que nécessaire, craignant que son ami arrête tout simplement de manger à cause du chagrin de la perte. Il ramène la tasse fumante, n’ayant pas le moins du monde pensé à s’en faire une pour lui aussi en même temps. Il s’installe dans le fauteuil et reprends son ami dans ses bras, le berçant avec douceur. Il ne lui souffle pas de mots doux ou de banalités, il n’essaye pas d’apaiser ses peines par les paroles, il sait que ça ne servirait à rien. Il est plus important d’être là pour lui, de lui montrer physiquement son soutien. Il n’y a pas de mots pour étouffer ce par quoi il passe, il ne lui fera pas l’affront d’essayer.

Et là, l’impensable se produit. Kazuo relève la tête, leurs regards s’accrochent et ses lèvres se posent sur les siennes. Un baiser chaste et bien trop court à son gout. Ses joues s’empourprent et il interroge son ami des yeux. Il ne peut pas honnêtement profiter de sa faiblesse pour prendre ce dont il a envie, n’est-ce pas ? Non, il ne peut pas lui faire ça, il s’en voudrait. Alors, quand Kazuo s’extirpe de son étreinte, il ne fait pas mine de vouloir le suivre, le regardant avec tristesse aller s’enfermer dans sa chambre, le cœur lourd de voir l’homme qu’il aime souffrir ainsi.

Ses doigts effleurent ses lèvres. Est-ce tout ce qu’il n’aura jamais de sa part ? Un baiser volé à la sauvette motivé uniquement par le chagrin de celui qu’il avait considéré comme l’amour de sa vie ? Le vide se creuse en lui, revenant à nouveau. Mais il ne peut pas sortir, il ne peut pas maquiller ses lèvres de noir ce soir, il ne peut pas aller arpenter les rues à la recherche d’un combat dans lequel se jeter pour combler sa détresse, pour oublier cette profonde tristesse et inquiétude qui le creuse cruellement. Alors il ramasse rageusement quelques affaires, insultant mentalement l’homme qui lui a volé le cœur de Kazuo. Sans un mot, il va s’enfermer à son tour dans sa chambre, allumant son ordinateur, c’est qu’il a de travail s’il veut être en mesure d’aider son ami…

Et c’est ainsi qu’il se retrouve, plusieurs jours plus tard dans cette forêt, un peu nerveux. Il vérifie que sa capuche masque bien son visage, que seules ses lèvres peintes de noires comme à son habitude soient visible. Il se racle la gorge, s’assurant que sa potion de changement de voix fasse bien effet. Aujourd’hui, c’est avec Kazuo qu’il a rendez-vous. Il y a longuement réfléchi et a fait le choix de ne pas mélanger ses deux vies. Sans doute cela lui permettra-t-il d’offrir un quelconque réconfort à son ami… Un réconfort qu’il ne pourra pas lui donner dans la situation actuelle, depuis la friendzone dans laquelle il a été rangé il y a si longtemps maintenant. Alors, quand le jeune sorcier se présentera à lui, il lui fera la cour, utilisant les mêmes techniques que cet homme qui lui a volé son cœur… Parce qu’il n’en peut plus de voir ses yeux bouffis des larmes, parce que son sourire lui manque, parce qu’il veut entendre son rire, parce qu’il veut qu’il le regarde autrement que comme un ami, pour une fois.

✘ 2014 (21 ans) – Une inquiétude sincère

Entre ses doigts, il tient le crâne de celui qui l’a rendu jaloux au point que ça en a été cruellement douloureux pour le temps que cela a duré. Il le dépose sur le bureau de Kazuo, s’asseyant en face pour fixer les orbites vides, à moitié avachit sur le bureau. Il n’a jamais aimé voir son meilleur ami conserver le crâne de feux son amant. Il l’a toujours vu comme une défaite de sa part, une blessure toujours clairement ouverte qu’il n’a pas réussi à soigner.

Et pourtant, ce n’est pas faute d’avoir essayé. Il a essayé de l’occupé autant que possible. Mais le jeune homme est juste trop renfermé, trop introverti. Même lors de soirées en extérieur rien qu’à eux, il ne pouvait s’empêcher de se sentir mal à l’aise avec le monde extérieur. Tellement réservé. Il avait essayé de sortir moins, de rester plus chez eux pour pouvoir jouer à des jeux vidéo avec lui, parler manga, lui demander de lui apprendre à aller sur le dark net. Il l’a pris sous son aile en tant que sorcière, a brisé ses rêves de nécromancie de la manière la plus cruelle possible et puis il lui avait offert un renouveau. Un hameçon que Kazuo semble avoir mordu… Alors pourquoi conserve-t-il toujours le crâne de Takeru ?

Son poing de serre alors qu’il rêve d’écraser les os ou de simplement faire disparaitre le sombre totem. Son ami se fait du mal pour rien avec cela. Il aimerait tellement que ce souvenir glauque disparaisse de cette chambre, qu’il ne reste plus que ce le Kazuo qu’il aime, celui qu’il a forgé lui-même après l’avoir approché.

« - Tu me l’as volé et je n’ai rien pu faire pour l’en empêcher. J’aurais dû l’embrasser avant toi. Mais maintenant, tu es mort. Mais même ainsi, tu arrives à me pourrir la vie, n’est-ce pas ? Il faut que tu acceptes la vérité en face, Takeru. Tu es décédé. Il t’a bouffé. Arrête de me le hanter, il doit passer à autre chose, il ne peut pas rester là à se lamenter sur ce qu’il t’a fait toute sa vie. Pas quand je suis là, pas quand j’ai tant à lui offrir alors que tu n’avais jamais rien de plus pour lui que ta foutue belle gueule.

Tu étais où quand il se faisait maltraiter à l’école, hein ? Quand il n’était rien de plus qu’une sorcière perdue qu’on avait tellement repousser dans ses retranchements. Il était encore plus renfermé que maintenant. C’est moi qui l’ai pris sous mon aile, qui lui ai appris à faire confiance. Des jours, des semaines, des mois de travail pour ouvrir un peu sa coquille, pour qu’il apprenne à prendre soin de lui, à être fier de qui il est. Et toi, tu as débarqué de nulle part avec ta gueule d’ange… Et tu me l’as volé.

Ça serait cruel de dire que tu mérites ce qui t’arrive mais pas trop loin de ma pensée. Si seulement tu pouvais disparaitre pour de bon de nos vies, qu’il arrive à se pardonner ce que tu lui as fait faire…
»

Le familier du jeune homme entre dans la pièce. C’est le signal, Kazuo est en train de monter les escaliers. Kosuke se relève et range rapidement le crâne là où il l’a trouvé. Il réajuste le tablier qu’il portait et file en cuisine, prenant le soin de fermer la porte de la chambre de son ami derrière lui, prêt à prétendre être en train de rater le repas de ce soir. Ils pourront toujours commander des ramen, après tout…


✘ 2017 (24 ans) – Une procédure à contrer

« - Une erreur ! Vous faites une putain d’erreur ! »

Vraiment ?! Tout cela pour ça ? Ont-elles de la merde dans les yeux, ces foutues sorcières qui se prétendent être les plus puissantes et les plus sages du lot ? Kosuke en mangerait son capuchon de frustration. Il bouille de rage, ses doigts le démangeant salement alors qu’il ne peut s’empêcher de songer au fait de foutre le feu à la forêt pour leur faire comprendre la profondeur de leur erreur. Okada Hide… Ce traitre, cet imposteur. Comment le conseil a-t-il pu lui donner sa place ? Il est de lignée pure et quatrième chaman le plus puissant connu alors qu’il n’a que 25 ans. Le dos de son poing s’abat sur un tronc d’arbre alors qu’il grince des dents, lançant un regard froid à celui qui doit forcément l’avoir poignardé dans le dos pour lui prendre ce qui lui revient de droit.

Hide est un mou du genou en plus ! Incapable de prendre la décision la plus logique, celle de l’anéantissement de la race humaine au même titre que celle des démons. Alors, ça n’est que cela ? Terrorisé par la peur de faire avancer des choses, de se montrer progressiste, le Conseil va juste rester le cul dans le beurre à attendre que les choses se fassent sans jamais rien oser changer à leur politique. Stupide. Complètement stupide. Cette méthode a tellement bien fait ses preuves que les voilà maintenant ennemi mondial numéro un, exposé en pleine lumière, en plus d’avoir les démons au cul. Et ces enfoirés d’humains qui se pensent avoir le droit de les traquer comme les derniers des chiens alors qu’ils ne font jamais qu’utiliser leur don comme n’importe quel être doué de magie.

« - Continuez comme ça et c’est sur nos tombes que les démons iront danser et rien de plus ! Vous ne voyez pas qu’avec la politique laxiste actuelle on va droit dans le mur ? Massacrer ! Vous nous laissez-nous faire massacrer comme des chiens ! Et quand quelqu’un a assez de couilles que pour oser appeler un chat un chat et pour mettre les mains dans le sang, vous mettez un putain de lâche aux commandes à sa place. Vous avez peur ! Voilà ce que vous êtes, des couards, des saloperies de lâches pas foutus de faire face à une situation critique ! »

Et sur ces mots, il se détourne avec humeur et colère. C’est comme cela qu’ils le prennent ? Ça n’est pas grave. Son Démonzémerveille se déploie à côté de lui, volant paresseusement au milieux des arbres de la forêt. Les longues jambes du jeune homme avalent les mètres alors qu’il se ronge l’ongle du pouce, réfléchissant à ses options. Si c’est comme cela, il développera son propre groupuscule de sorcier, le consulat peut aller se faire foutre avec ses règles de bonne conduite, de discrétion et de bienséance. Kosuke n’a trop vu ce à quoi s’exposent certaines sorcières qui essayent d’étouffer leur nature. Plus jamais cela. Si tout fonctionne comme il le désire, les sorcières n’auront plus à vivre cachées ou dans la honte de ce qu’elles sont.

✘ 2018 (25 ans) – Une double vie mouvementé

Un bordel sans nom règne dans la pièce éclairée malgré l’heure tardive. Un visiteur externe pourrait être totalement effaré devant le capharnaüm régnant ici. Les tiroirs éventrés de leur contenu, ce dernier se déversant sur le sol, les posters sur les murs partiellement arrachés, le lit défait, le bureau ayant été de toute évidence totalement retourné, la fenêtre ouverte laissant rentrer une brise froide dans la chambre illuminée malgré qu’il soit déjà presque cinq heure du matin. Oui, pour peu qu’on ne connaisse pas le locataire des lieux, l’on pourrait pensé qu’il vient de se faire cambrioler.

Avachit sur son bureau, une silhouette dort sur l’un de ses bouquins de classe. Épuisé, le jeune homme n’avait pas eu le temps d’étudier plus d’une demi-heure avant de s’effondrer de fatigue. C’est qu’il avait dû tenir un sabbat un peu plus tôt, s’était occupé de son étudiant avant, avait dû faire comprendre à un policier un peu trop collant et inquiet depuis qu’il l’a retrouvé blessé pour la première fois qu’il n’a pas besoin de sa protection et avait passé la journée en classes. Et s’il est toujours énergique et dynamique, il n’est pas un surhomme pour autant. Sans doute aurait-il dû être plus attentif en rentrant chez lui à cette heure-ci car une partie de son noir-à-lèvre est toujours visible sur ses lippes… Une chance pour le jeune homme à la double vie, lorsque son meilleur ami, colocataire et étudiant entre dans la chambre, la mine bouffie par le sommeil, il est trop occupé à se concentrer pour le déplacer sans le réveiller que pour remarquer la tache sombre sur ses lèvres. Et c’est ainsi que, quelques heures plus tard, Kosuke se réveille dans ses draps et non pas sur son bureau, ne se souvenant pas s’être mit au lit… mais cruellement en retard pour les cours.
A votre propos

Pseudonyme : ShawriChawarma
Âge : 24 ans
Présence : 7/7
Comment tu as connus le forum ? : Silas ~
Multi-compte : MAEDA Ichiro \o/ (le plus beau)
Quelque chose à ajouter ? : prout ~


Modern wizard
avatar
Race/Aspiration : Goule
Emploi/Études : Etudiant en infographie
Date d'inscription : 30/09/2018
Messages postés : 42
Avatar : Aryu | MORRIGAN
Jeu 18 Oct - 19:33
Honey !!!!

Enfin te voilà ~ Je ne saurais exprimé ma joie tellement elle est immense j'avais super hâte !! **
Re-bienvenue à toi avec ce prédèf en espérant que tu vas t'amuser autant que moi ! On vas faire des folies toi & moi tu peux pas imaginé, on va bien s'amuser
Witch of Salem
avatar
Race/Aspiration : Sorcière Chaman
Emploi/Études : Études des sciences
Date d'inscription : 18/10/2018
Messages postés : 34
Avatar : Kai [Trinity D:Code]
Jeu 18 Oct - 19:35
J'en pouvais plus d'attendre non plus xDD

Merci tout plein honey, je suis sûr qu'on va s'éclater comme des dingues, tous les deux Gaffe à tes petites fesses adorables, j'arrive ♥️
Police detective
avatar
Race/Aspiration : Enquêteur/Gardien de la Paix
Emploi/Études : Officier de Police
Date d'inscription : 18/10/2018
Messages postés : 41
Avatar : Will Higginson
Jeu 18 Oct - 19:49
Re-bienvenue avec ce perso, je suis sûre que tu vas t'éclater ! Hâte de voir cette fiche ^^
Modern wizard
avatar
Race/Aspiration : Volva
Emploi/Études : Médecin
Date d'inscription : 22/09/2018
Messages postés : 34
Avatar : Hakuei [PENICILLIN]
Jeu 18 Oct - 23:36
Hello ! Hâte de lire ta fiche
Witch of Salem
avatar
Race/Aspiration : Sorcière Chaman
Emploi/Études : Études des sciences
Date d'inscription : 18/10/2018
Messages postés : 34
Avatar : Kai [Trinity D:Code]
Jeu 18 Oct - 23:51
Merci vous deux. Elle arrivera samedi, conformément au règlement du forum Hâte que vous puissiez la lire aussi
Witch of Salem
avatar
Race/Aspiration : Sorcière Chaman
Emploi/Études : Études des sciences
Date d'inscription : 18/10/2018
Messages postés : 34
Avatar : Kai [Trinity D:Code]
Sam 20 Oct - 0:00
@Yamashita Neo & @Lee Isaac, j'ai finiiiiii 8D

Pardon tout plein pour le pavé. Je vous souhaite une bonne lecture en espérant que ça ne soit pas trop long ou trop pénible à lire
Modern wizard
avatar
Race/Aspiration : Sorcière - Lamia
Emploi/Études : Présentateur TV à la NHK
Date d'inscription : 18/09/2018
Messages postés : 240
Avatar : Godfrey Gao
Sam 20 Oct - 0:04
Je ne dirais qu'une chose :
Magnifique fiche j'en suis sûre ! Hâte de lire tout ça et que ce super DC soit validé **
Citizen
avatar
Race/Aspiration : Rat de bibliothèque
Emploi/Études : Mannequin
Date d'inscription : 06/10/2018
Messages postés : 43
Avatar : Dove Cameron
Sam 20 Oct - 10:46
Re bienvenue !! ❤️ des que je suis sur mon ordi je vais lire cette magnifique fiche **
Witch of Salem
avatar
Race/Aspiration : Sorcière Chaman
Emploi/Études : Études des sciences
Date d'inscription : 18/10/2018
Messages postés : 34
Avatar : Kai [Trinity D:Code]
Sam 20 Oct - 10:56
Merci London

Silas... Tu me flingue. Jpp de toi
Modern wizard
avatar
Race/Aspiration : Sorcière - Lamia
Emploi/Études : Présentateur TV à la NHK
Date d'inscription : 18/09/2018
Messages postés : 240
Avatar : Godfrey Gao
Sam 20 Oct - 14:59
Moi aussi je t'aime, tu sais.
Witch of Salem
avatar
Race/Aspiration : Lamia
Emploi/Études : Tatoueur
Date d'inscription : 03/05/2018
Messages postés : 163
Avatar : Tsuzuku Mejibray
Sam 20 Oct - 17:35
Re bienvenue à toi avec le beau kosu bon choix de prédéfini et on va pouvoir exterminer les démons en tant que witch of Salem ^^ en tout cas c'est un personnage qui défonce tout et qui je l'espère te plairas ^^ bon après je doute fortement qu'il te déplaise x) j'ai hâte de voir ton interprétation en tout cas la fiche m'a l'air très touchante (je n'ai pas encore tout lu mais je vais le faire ne t'en fais pas ;) ) ça fait plaisir de te voir choisir le bon camp cette fois mon cher sempai tu impose le respect ^^ aller de nouveau bienvenue parmi nous petit chou et j'ai hâte de voir comment va évoluer Kosu grâce à toi
Witch of Salem
avatar
Race/Aspiration : Sorcière Chaman
Emploi/Études : Études des sciences
Date d'inscription : 18/10/2018
Messages postés : 34
Avatar : Kai [Trinity D:Code]
Sam 20 Oct - 17:51
Anh... Merci à toi pour ce commentaire adorable.

Je viendrais gratter un lien, tu y réchapperas pas
Demonic baron
avatar
Race/Aspiration : Incube & Succube
Emploi/Études : Propriétaire du Yamashita Manison Club
Date d'inscription : 03/05/2018
Messages postés : 571
Avatar : Yuuki | Ex.Lycaon/Initial'L
Sam 20 Oct - 18:34


Fiche validée !
T
on personnage est vraiment magnifique ! Je te l’ai déjà dit mais ta fiche est parfaite ! Isaac partage ce ressentit que tu feras un excellent Kosuke et qu’il est entre de bonnes mains ~ Tu as donné une âme à cette coquille vide et tu as su le faire vivre en respectant le personnage et même l’améliorant en ajoutant ta touche perso ! Je reviens encore une fois dessus mais le dialogue avec le crâne est juste magnifique, c’est vraiment beau ! Alors c’est avec un grand plaisir et surtout beaucoup d’émotions qu’on te valide avec Isaac ! C’est le début d’une grande aventure pour le petit Kosuke qu’il nous tarde de suivre **.
B
ien joué tu es validé petit scarabée tu peux maintenant finir ton personnage en inscrivant ses liens dans la section relations, son métier et si besoin sa demeure dans le registre. Tu peux également faire une recherche de lien spécifique en allant dans  les petites annonces. Hors Rp tu peux aussi aller voir ce que tu peux gagner avec tes coins dans la gestion des coins, ou aller t'amuser avec les autres membres dans la zone flood ou faire parler ton âme d'artiste dans la section dédiée. Pour plus de simplicité je te remets le lien du guide et je te souhaite un bon amusement sur Salem Hours.


Kuro no datura
「さぁ、淫れなさい」
Witch of Salem
avatar
Race/Aspiration : Sorcière Chaman
Emploi/Études : Études des sciences
Date d'inscription : 18/10/2018
Messages postés : 34
Avatar : Kai [Trinity D:Code]
Sam 20 Oct - 19:03
Anh, merci tout plein ! Voilà que je ne sais plus où me mettre après un message de validation pareil... u-u
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: